Togo, le Front des Patriotes pour la Démocratie trouve des manquements dans le projet de loi de réforme

Le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) du député Djimon Oré, en réaction à la révision constitutionnelle qui se prépare suite à la transmission par le gouvernement d’un projet de loi à l’Assemblée nationale, estime qu’il n’y a pas de différence entre ce qui s’est fait à Togotelecom et le siège du parlement.

Dans un communiqué parvenu à l’Agence Afreepress, le FPD constate des « manquements à ce énième toilettage » de la Constitution et se pose des questions sur cette façon d’instaurer la « vraie démocratie » au Togo.

« Entre Togotelecom et la salle tapis vert du palais des Congrès, siège du parlement, où se situe la différence ? Les mêmes partis parlementaires qui ne sont pas entendus à Togotelecom reviennent ici pour se serrer les coudes à l’unanimité dans la salle tapis vert. Cette dichotomie traduit-elle la volonté manifeste des partis concernés à comploter contre l’intérêt général ? », se demande le parti.

Pour résoudre le problème togolais, persiste Djimon Oré, il faut nécessairement une transition « politique consensuelle », une nouvelle constitution en bonne et due forme dont le projet de loi est proposé par une constituante sous un gouvernement neutre pour adoption par voie référendaire.

Pour ce parti, les réformes de l’armée, de l’administration togolaise, la mise en place d’une Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) « purement technique » doivent précéder toute autre élection dans le pays.

Le FPD propose également la réconciliation du peuple avec lui-même par l’application des recommandations « améliorées » de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et l’élaboration d’une stratégie de la redistribution des richesses nationales dans l’intérêt de tous.

Source: afreepress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.