Togo : Onze organisations de la société civile exigent la réouverture inconditionnelle de LCF et CITY FM

Par K. Monzonla
Togo : Onze organisations de la société civile exigent la réouverture inconditionnelle de LCF et CITY FM

Elles sont au total 11 organisations de la société civile à savoir LCT, RJDP, TJP, LTDH, LTDE, SPBT, MOUVEMENT NUBUEKE, MCEP, UJIRA, REJADD, ASVITTO et UJEDEB, à constituer un groupe de pression pour soutenir le groupe de presse SUD MEDIAS, suite à la décision unilatérale de fermeture de LA CHAINE DU FUTURE (LCF) et CITY FM prise par PITANG TCHALLA, président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC).

C’est au cours d’une conférence de presse tenue au siège de la LTDH que les 11 organisations de la société civile, dans une déclaration, appelle les journalistes et les populations togolaises à se mobiliser autour d’un plan d’action qui prévoit des manifestations publiques les 14, 15, 16 Février, puis les 21, 22 et 23 Février prochains sur la HAAC, et aussi l’observation de journées sans presse.

Ces dispositions sont de nature à amener la HAAC à revenir sur sa décision et réaffecter les fréquences au groupe SUD MEDIAS en vue d’une reprise des programmes de la LCF et CITY FM.

Partis des expériences dans le cadre de la fermeture des radios x-solaire et légende FM où les voies de négociation privilégiée ont été un échec, le groupe de 11 appuyés par le parti politique de la CDPA opte pour la pression.

Togo : Onze organisations de la société civile exigent la réouverture inconditionnelle de LCF et CITY FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.