30.1 C
Lomé
Saturday, December 4, 2021

Togo: Un député donne son avis sur les nouvelles mesures anti-covid19

Les unes des journaux

 

Togo: Un député donne son avis sur les nouvelles mesures anti-covid19

Lui, c’est Gerry Taama, député à l’assemblée nationale. Comme à l’accoutumée, sur sa page Facebook, il s’est prononcé sur les nouvelles mesures anti-covid19 instaurées par le gouvernement togolais.

Nouvelles mesures anti-covid19, ce que j’en pense

En mina, on dit “o mou tona gba bena ô”, quand on répond présent, on ne se cache plus.

Tout le monde sait comment dès le début de cette pandémie, je me suis engagé à la combattre. Au début, j’ai distribué des kits alimentaires, 1200, d’une valeur unitaire de 9000f. Ensuite, nous avons transformé notre siège social en atelier de couture, où nous avons cousu plus de cent mille cache-nez. Les députés du Net ont offert enveloppe et équipements au synphot, pendant que j’offrai pour 4 millions des kits sanitaires aux prisonniers. Ensuite, nous avons acquis un véhicule qui des mois durant a fait de la sensibilisation en ville, ainsi que sur l’axe Lomé elavagnon, distribuant des milliers de flyers. Ensuite, j’ai procédé à la distribution de kits de lavage de mains, au chr Lomé commune, dans mon précédent régiment, et plusieurs dizaines dans ma circonscription. Donc oui, on a livré le bon combat. Un moment même ma page était devenue un point de relais des informations sur la Covid 19.

Dès que les vaccinations ont commencé à travers le monde, j’ai été l’un des tous premiers à annoncer que je me ferai vacciner, pour montrer une fois encore l’exemple, mais aussi par principe de précaution. Pour le moment, en dehors des mesures barrières qui protègent mais sans endiguer la pandémie, le vaccin reste la seule solution, en dehors de l’immunité naturelle. Il faut aussi reconnaître aussi que cette maladie non seulement tue, mais sa prise en charge est particulièrement coûteuse.

Donc quand vous me demandez de donner mon avis sur les nouvelles mesures, je dirai qu’elles sont raisonnables car couvrant uniquement un mois, et que sur le fond, comme nous sommes toujours sous état d’urgence sanitaire, il n y a en fait rien de nouveau, en dehors du pass sanitaire.

J’ai juste quelques observations.

La première qu’il sera toujours incompréhensible de fermer des bars dont certains ont des espaces en plein air tout en conservant l’animation des marchés. Il aurait été meilleur de fermer leurs espaces intérieurs et laisser les terrasses accessibles, ainsi que ça se passe dans les marchés. Des comptoirs extérieurs permettraient de prendre des commandes à emporter. Quand je vois la promiscuité au marché d’assiyeyé, j’ai du mal à comprendre la fermeture de certaines bars qui n’en rassemblent pas autant, d’autant plus que ces fermetures ne sont pas suivies de compensation. Nous sommes à la rentrée et il faut penser à tout le monde.

Pour la fermeture des lieux de culte, le chrétien que je suis sais qu’il est écrit que là ou deux personnes prononcent son nom, Jésus est là. Serons donc les dents et prions en famille. Tmoney et flooz serviront à payer notre dîme, et faire l’aumône.

Le pass vaccinal pour accéder aux bâtiments administratif est du pur mimétisme, dont les résultats seront peu convaincants. Primo parce que chaque fois que dans ce pays tu créés un point de contrôle, c’est les contrôleurs qui s’enrichissent sans rien contrôler (il suffit d’aller aux frontières). Secondo, si tout le monde décide de se faire vacciner, il n y aura de toutes les façons pas suffisamment de vaccins. En début septembre, au Togo selon les données officielles, 145.993 personnes ont achevé leur parcours vaccinal (2 doses)., 67.169 personnes ont reçu le Johnson & Johnson (dose unique). Le vaccin chinois a été administré à 28.519 étudiants, dont 12.808 ont reçu leur seconde dose. (faites un coucou à Ihou)
La semaine dernière nous avons reçu environ 500 000 doses, mais les réticentes font que nous ne serons certainement pas à 500 000 personnes vaccinées d’ici la fin du mois. Beaucoup de personnes vont préférer payer les contrôleurs à l’entrée des bâtiments administratifs et la vie va se pourrsuivre, au calme.
Tertio.. Nous oublions que seulement 25 % de notre population dispose d’une carte d’identité, donc porte un intérêt aux services administratifs. Va dire à mon cousin au village qu’il n’a pas droit à un bâtiment administratif, il va te répondre qu’il cherche quoi la bas même. Mais il peut être contaminé et contaminer les autres.
La solution réside dans la sensibilisation avec empathie. Et dire d’attendre la fin de la pandémie énerve les gens et les éloigne de la vaccination.

Ces mesures sont un palliatif au couvre feu, voilà pourquoi je les trouve raisonnables. Mais là aussi, mon avis n’a jamais changé depuis le début, il nous faut éviter que le remède fasse plus de dégâts que le mal lui-même. Le palus, le diabète, les avc et le cancer tuent plus que le Covid-19 dans notre pays. Ça aussi c’est la vérité.

Que conclure ? Faites vous vacciner. S’il vous plaît. Ce n’est pas la meilleure solution mais le vaccin est une réponse aux formes graves de la maladie. Ce qui est malheureux c’est que les gouvernement mettent trop d’accent sur les contagions, créant une psychose inutile, alors que la Covid-19 au bout de 2 ans nous a causé 4,6 millions de morts dans le monde , là où le cancer nous en fait 10 millions par an. Attention, le plus grave est la contagion, avec cet accélérateur appelé variant delta. Donc beaucoup d’incertitudes à l’horizon. La vaccin est la seule lumière certaine.

Donc oui, s’il vous plaît, vaccinez-vous, parce que c’est la seule solution et nous qui nous sommes vaccinés sommes en bonne santé. Ça n’a pas de sens de dire que le blanc veut nous tuer par ce vaccin. Et ceux que nous prenons depuis notre enfance, il nous viennent de nos villages ?

La grande Bretagne vient de renoncer au pass vaccinal parce que les résultats de la vaccination sont suffisamment probants, et israél, au delà de la reprise des contagions due à une levée de mesures barrières précoce, maîtrise son taux de mortalité, grâce notamment au vaccin qui protège des cas graves.

Donc voilà ma conclusion, les vaccins sont là. Allons nous vacciner. Notre capacité de prise en charge hospitalier est limitée au Togo et bientôt saturée. Ça serait vraiment dommage d’aller se retrouver dans les couloirs d’un hôpital, avec des tubes partout dans la bouche alors qu’on aurait pu éviter ça en prenant un vaccin gratuit. Rien que pour éviter ça, faut aller se faire vacciner.

Vaccinons-nous, vivants.

Gerry.

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo: Le prix du cannabis a augmenté à la prison civile de Lomé

Le cannabis se vend cher à la prison de Lomé ces derniers jours. Raison, son entrée à la prison devient de plus...

Togo: Ça cafouille entre Payadowa Boukpessi et les Évêques du Togo

Le pass vaccinal décidément devient la pomme de discorde entre les religieux et le gouvernement. D'un côté, Payadowa Boukpessi parle de report...

Présentation de pass vaccinal sur les lieux de culte: Payadowa Boukpessi ne lâche pas du lest

Le ministre de l’Administration territoriale, de la décennies et du développement du territoire, Payadowa Boukpessi, vient de proroger la date à laquelle...

Togo: Que devient son « Excellence » Selom Komi Klassou ?

L'ancien Premier ministre KlassouIl y a belle lurette qu’on n’a plus eu des nouvelles de son Excellence Selom Komi Klassou. Est-il en...

CITE AU QUOTIDIEN: LE POUVOIR DE L’EXPLICATION

Les droits de l'homme sont, de nos jours, un élément constitutif de l' Etat de droit démocratique. La liberté religieuse, comme la...

Togo: Le départ à la retraite des militaires provisoirement suspendu!

Le départ à la retraite des militaires vient d’être provisoirement suspendu. L’information a été donnée hier par le chef d’Etat major général...

Dr Christian Spieker “Ce n´est pas parce que le régime est fort qu´on ne parvient pas à avoir de l´alternance mais parce que les...

La difficulté dans laquelle se trouve aujourd´hui l´opposition togolaise face au régime en place réside dans l´inconstance des leaders politiques qui font...

La conference des Évêques du Togo récuse la présentation d’un pass sanitaire dans les lieux de culte

La décision du gouvernement de présenter un pass sanitaire avant d’avoir accès aux lieux de culte au Togo déplaît à la conférence...
- Advertisement -
error: Content is protected !!