27.9 C
Lomé
Monday, March 1, 2021

Togo : Un gang d’agresseurs démantelé par la Police à Wougomé à Lomé

Les unes des journaux

Togo : Un gang d’agresseurs démantelé par la Police à Wougomé à Lomé

POINT DE PRESSE
La police s’attaque au phénomène des « gros bras » à Lomé avec l’interpellation de huit individus se disant des « gros bras ».

En effet, le 15 janvier 2021, la police est allée régulièrement donner une convocation suite à une plainte, car le plaignant ne voulait pas remettre la convocation lui-même parce qu’il avait peur d’aller chez le mis en cause. Arrivée pour remettre la convocation, des individus se disant « gros bras », ont, non seulement refusé de prendre la convocation, mais ont aussi séquestré les policiers avec l’appui d’autres personnes et ont commencé à les violenter. Les policiers, pourtant armés, n’ont pas fait usage de leurs armes. Ils ont patienté et ont trouvé un moyen pour alerter la base. Très rapidement, un renfort de la police est arrivé sur les lieux et a pu délivrer les policiers séquestrés et interpeller huit individus soi-disant « gros bras ».

Interrogés à la base, ils disent être à la solde d’un certain Prosper. Celui-ci les recrute pour jouer le rôle de « gros bras ». Lorsque ces individus travaillent avec lui pendant six mois, ils sont rémunérés par un lot de terrain. Monsieur Prosper, pourtant n’est pas propriétaire terrien. Il compte confisquer par la violence les terrains d’honnêtes citoyens pour en faire sa propriété et rémunérer ses « employés » avec.

Il faut préciser que les « gros bras » sont des individus mal intentionnés qui s’associent et lorsqu’un terrain est disputé entre deux parties, ils proposent leur service à une partie contre rémunération, pour violenter l’autre partie et la renvoyer du terrain à l’aide des machettes, des gourdins et autres armes blanches, souvent au mépris des décisions de justice.

La perquisition au domicile des personnes interpellées a permis de trouver et de saisir :
-04 cordelettes militaires avec mousquetons
-03 couteaux poignards militaires
-14 uniformes de couleurs noires
-et des tentes militaires.

Ce groupe a fait à ce jour de nombreuses victimes avec des traumatismes physiques et psychiques. Ils seront présentés devant le Procureur de la République pour notamment entrave au bon fonctionnement de la justice, outrage à agents et violence volontaire.

Des investigations sont en cours pour retrouver et interpeller le nommé Prosper, cerveau de ce groupe de malfaiteurs qui ne pourra pas aller loin dans sa cavale.

Togo : Un gang d’agresseurs démantelé par la Police à Wougomé à Lomé

Ceux qui sont interpellés seront présentés devant le Procureur de la République, notamment pour entrave au bon fonctionnement de la justice, outrage à agents et violence volontaire.

Ce phénomène de « gros bras » se manifeste aussi à Agoè-Alinka, à Davié, à Adéticopé, à Tsévié et dans bien d’autres localités. La police attire l’attention de ces individus que force doit rester à la loi, aucun individu, se disant « gros bras », ne doit s’interposer à l’exécution d’une décision de justice ou à l’exécution des missions des forces de l’ordre.

La police remercie la population pour sa collaboration.

#PoliceTogo

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Mathurin Atintoh appelle à utiliser toutes les couches sociales pour résister aux restrictions des libertés

Les Universités Sociales du Togo (UST) et le Front Citoyen Togo Debout (FCTD), dans le but de contribuer à une prise de...

Togo : Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, je n’ai accompli aucune mission pour le pouvoir

En session ordinaire ce vendredi, la Conférence des Évêques du Togo (CET) a tenu sa première session de l’année 2021. Apportant son...

La HAAC au Togo ne va certainement pas à elle seule, refaire l’histoire de la presse dans le monde

Vincent Bolloré n'est pas encore jugé dans l'affaire de soutien occulte de certains régimes dictatoriaux en Afrique, même si déjà, il a...

Togo : Un trafiquant de drogue arrêté à Lomé par la Police

C’est dans un communiqué publié par la Police Nationale Togolaise dont voici l’intégralité : POINT DE PRESSE La Police nationale togolaise poursuit sa lutte...

CITE AU QUOTIDIEN : QUELLE EST LA CLE DU CHANGEMENT SOCIAL EN AFRIQUE FRANCOPHONE ?

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE24 février 2021 : on commente sur RFI les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger....

Ce sujet m’a vraiment fait marrer…

Par Luc AbakiIl semblerait, selon les écrits que je viens de lire à l'instant sur les réseaux, que deux hommes se réclamant...

Togo : Vers le renforcement des restrictions à la liberté syndicale ?

Le gouvernement n’en finit pas du tout avec son projet de relire toutes les lois qui se rattachent aux libertés notamment de...

Univeristé de Lomé, Majoration des frais des UE de 24.000 à 315.000 FCFA : La mesure fait grincer des dents chez les étudiants étrangers

Est-il possible qu’au nom d’une certaine réciprocité ou d’une réforme, l’Université de Lomé (UL) décrète des augmentations des coûts d’achat des Unités...
- Advertisement -
error: Content is protected !!