28 C
Lomé
Sunday, March 7, 2021

Togo : Wala Kperkouma appelle à se mobiliser pour dénoncer la restriction des libertés

Les unes des journaux

Togo : Wala Kperkouma appelle à se mobiliser pour dénoncer la restriction des libertés
Professeur Wala Kperkouma

Comme le journal FRATERNITE de Joël Egah le titre à la UNE de sa parution n°390 du 10 février 2021, l’étouffement du débat politique, la restriction des libertés et le musèlement de la presse… prennent de l’ampleur. Ce fait constitue un sujet très préoccupant qui atteste du recul du Togo, pays à la recherche de la démocratie, de la justice et de l’Etat de droit.

Nombreux sont ceux qui ont décidé de briser le silence pour dénoncer cette pratique propre au RPT transvasé dans UNIR, avec un pouvoir régenté de mains fortes et de façon dictatoriale hier par le père, Feu Général Gnassingbé Eyadema et depuis le 05 février 2005 par le fils, Faure Essozimna Gnassingbé, à la suite du décès de son géniteur, en toute violation de la Constitution qui a été plusieurs fois masturbée en l’intervalle d’une nuit avec la complicité de l’armée pour le maintien de la dynastie des Gnassingbé.

Professeur Walla Kperkouma fait parler l’encre de son stylo à bille et les claviers de son téléphone mobile, et attire l’attention de ses chers compatriotes sur le danger que constitue la restriction des libertés. Selon l’homme, « on assiste là à un véritable recul des libertés citoyennes. Cela doit nous interpeler tous à nous mobiliser et dénoncer cette forme d’arbitraire qui s’installe progressivement sur la terre de nos aïeux. En plus du déficit de démocratie au plan politique, les restrictions des libertés constatées çà et là constituent des violations graves de la Constitution togolaise » a-t-il écrit en invitant le peuple Togolais à être éveillé et exiger l’arrêt de ces restrictions qui empêchent toute jouissance de liberté de réunion et de manifestation publique, de liberté d’expression et de presse, même la liberté de se déplacer ou de résider en tout lieu sur le territoire Togolais.

Le dernier acte qui amplifie les craintes et la manipulation d’une Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), sa politisation et son fonctionnement aux humeurs de l’exécutif, voire même d’officiers et autres hommes puissants du pouvoir. La HAAC devenue HACHE a, en seulement l’intervalle de quelques semaines, réussie à fermer l’entreprise de presse L’INDEPENDANT EXPRESS suite à la publication d’un article Scoop de fin d’année dans lequel Carlos Komlanvi Ketohou, Directeur de Publication révèle le vol de cuillères dorées par des femmes ministres, on ne sait du gouvernement de quel pays. Suivra le journal L’ALTERNATIVE de Ferdinand Messan Ayité qui lui écope d’une suspension de quatre (04) mois de parution par la HAAC.

Nombreux sont les organes de médias qui subissent les humeurs de cette institution à la solde du pouvoir à savoir entre autres, Radio X-Solaire, Radio Légende FM, Radio City FM, Télévision LCF (La Chaîne du Futur), journal LA NOUVELLE, PANORAMA…

Depuis quelques années, la HAAC exécute une mission non officiellement indiquée qui consiste à fermer les organes de presse et chaque président signe son cahier de charges. Du feu Kokou Tozoun à Telou Pitalounani Willibronde passant par feu Pitang Tchalla, la mission est très bien assurée, et avec la complicité de membres poltrons dont le plus zélé se nomme Mathias Ayéna. Dans le monde des journalistes Togolais, il est considéré comme le vrai président de la HAAC. Et c’est lui en plus de certains vieux en manque d’affection qui font la loi à la HAAC, rétrogradant malheureusement l’image de l’institution.

« Malgré un égocentrisme foncier qui confine à l’hystérie, je ne peux m’empêcher de me sentir solidaire de tout journaliste attaqué. Quand la Presse est muselée, c’est toujours un peu Hitler qui revient » a écrit Pierre Desproges.

Mieux vaudra alors de se mobiliser pour mettre fin à ces restrictions que d’y contribuer, de peur que le retour de Hitler nous emporte tous.

Marcelle Apévi

- Advertisement -

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Les derniers articles

Togo : Luc Abaki – “L’incarcération de Togbui Zewouto et 9 de ses membres est une erreur…”

Nombreux sont ceux qui, en pleine possession de leur capacité intellectuelle et disposant d'un sens d'analyses assez réfléchi, se prononcent dans le...

Togo : Togbui Zéwouto et ses Disciples déposés à la Prison civile de Lomé

Le transfèrement du traditionaliste Wodedzou Kossi Edem alias «Togbui Zéwouto» et ses Disciples à la prison civile de Lomé est effectif ce...

Togo : l’ASVITTO dénonce l’interdiction des cours de répétition

C’est dans une déclaration dont voici l’intégralité Observations relatives à l’interdiction des cours de répétition payants dans les établissements scolaires. L’ASVITTO vient attirer l’attention...

CITE AU QUOTIDIEN : CONTE POUR AUJOURD’HUI

Par Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUEOn se demande ce qui est le plus difficile à supporter : la chaleur accablante de...

Tribune – Je condamne l’arbitraire d’où qu’il vienne, peu importe la victime

Par Rodrigue AhégoJe trouve opportun de réagir suite à l’arrestation de Reckya Madougou, candidate du parti d’opposition Les Démocrates, recalée pour la...

Communiqué de presse de la CDPA-BT : Après une année du 4ème mandat de Faure Gnassingbé

1- Les élections du 22 février 2020 se sont déroulées dans les conditions que l’on sait désormais. Ces conditions et les résultats...
- Advertisement -
error: Content is protected !!