Une prophétie de 1946 annonce le déluge sur le Togo

Une prophétie de 1946 annonce le déluge sur le Togo
Thomas Kokou NOUSSOUKPOE, Président du BAC
Une prophétie de 1946 annonce le déluge sur le Togo
Thomas Kokou NOUSSOUKPOE, Président du BAC

Par Serge Lemask, Rodrigue Ahego, correspondant de Radio Kanal K au Togo

L’information est portée depuis plusieurs années par le Prophète Dekpo Esaïe, l’homme qui avait déjà prédit la mort du Général Gnassingbé Eyadéma.

Dans un document prophétique datant de 1946, le fondateur de l’église APOSTLE REVELATION SOCIETY (ARS), Apôtre Wovenou, a annoncé une fin tragique du fils du Général Gnassingbé Eyadéma qui lui succédera au trône. La prophétie révèle que celui-ci aura un songe que personne ne pourra lui interpréter. Selon les explications du disciple du prophète Esaïe, le songe serait l’obsession de Faure Gnassingbé à s’éterniser au pouvoir. Sauf que la prophétie indique que cette obsession réveillera le courroux des porteurs de foulards blancs qui vont tout détruire y compris l’ordre établi. Le sang de l’homme sera versé à flo, dans l’expression de la colère de l’esprit Ablo qui serait en train de manifester son mécontentement. Les choses se précisent, vu le développement de l’actualité. Au cours de leur dernière sortie, les Évêques du Togo parlent de signaux rouges annonciateurs de jours troubles et sombres au Togo.

Comment faire pour éviter le pire? A cette question, la réponse de Thomas Kokou NOUSSOUKPOE est claire et précise. Il ne faut pas faire une fixation sur la date du 20 décembre pour l’organisation des élections législatives. Ce sera suicidaire pour le pays. Le porte-parole du prophète Esaïe indique qu’il faut prioriser les réformes et acter la limitation du mandat présidentiel dans l’esprit du travail de l’expert constitutionnaliste recruté par la CEDEAO et en respect des standards de la CEDEAO. Chose que le RPT/UNIR ne veut pas entendre d’une seule oreille. C’est ainsi que reviennent ces paroles de Christian Trimoua qui, malmené dans une émission télévisée sur une chaîne internationale a invité l’opposition à prendre les armes pour arracher le pouvoir.

De bout en bout, la thèse de jours sombres s’impose et mérite d’être prise comme telle pour une prise de conscience collective afin d’éviter au Togo, le bain de sang en préparation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.