Jean-Pierre FABRE : “On ne fait pas des élections pour respecter des lois iniques… mais pour que…”

Sur invitation du ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, Payadowa BOUKPESSI, une rencontre entre le pouvoir et quelques partis politiques au Togo notamment de l’opposition s’est tenue à son cabinet sur les préparatifs de la présidentielle de 2020.
Suite aux plusieurs points de désaccords relevés au cours de cette réunion que le pouvoir qualifie “Comité de suivi” de l’organisation de la Présidentielle alors que les partis politiques de l’opposition exigent en lieu et place un sincère dialogue pour aplanir les divergences de vue pour une meilleure organisation, le CAR, la C14 et l’ANC représentés respectivement par Me Yawovi AGBOYIBO, Mme. Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et Jean-Pierre FABRE ont quitté la salle après leurs observations et à la suite aux propos discourtois laissant ainsi ADDI,l’UFC, NET, MPDD, UNIR et les autres poursuivre la réunion avec le ministre BOUKPESSI et sa suite (les représentants de la CENI, de la HACC, du ministère la Sécurité et de la Protection Civile ). Jean-Pierre FABRE, le Président national de l’Alliance Nationale pour le Changement, ANC nous donne les raisons qui a poussé son parti a quitté la salle après avoir fait des observations sur leurs points de vue.

Source: TogoVisions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.